Le tourisme est un formidable outil de développement économique : pourvoyeur de devises, créateur d’emplois, générateur de revenus. Il permet aux pays ayant peu ou pas de ressources agricoles, minières ou industrielles, de se développer à partir de richesses naturelles ou patrimoniales, richesses subjectives faisant l’objet d’une « mise en valeur touristique ».

Cependant, c’est aussi de façon paradoxale, un secteur qui peut engendrer des effets néfastes pour l’économie des pays concernés.

Tout d’abord, le secteur touristique engendre de grandes inégalités au niveau international : l’Europe, l’Amérique du Nord et dans une moindre mesure l’Asie se partagent 92 % des flux et 95 % des recettes touristiques. L’Afrique, l’Asie du Sud et le Moyen-Orient restent à l’écart des flux.

Dans ces pays, le développement du tourisme reste marginal, faute d’infrastructures suffisantes et de qualité pour attirer les touristes. Car le développement touristique coûte cher. Par opposition, les pays qui reçoivent le plus de touristes sont aussi ceux qui émettent le plus de touristes : ils sont donc les principaux récepteurs, les principaux émetteurs de touristes et surtout les premiers bénéficiaires du tourisme.

Une globalisation irréversible menace parfois les pays en voie de développement. L’internationalisation des échanges, particulièrement dynamique dans le tourisme provoque une concentration verticale et horizontale des entreprises touristiques dans les pays émetteurs. Ces grandes compagnies regroupent la quasi totalité des métiers du tourisme et couvrent toutes les gammes. Ils imposent leurs conditions draconiennes dans les pays réceptifs. Maîtres du marché et des flux, ils sont aussi maîtres de leur développement car les Etats des pays réceptifs n’ont d’autre choix que de faire appel à eux pour assurer le développement du secteur touristique : hôtellerie, transports terrestres, logistique, restauration, loisirs sont couverts par les multinationales occidentales qui maîtrisent également en amont la distribution, la production et l’acheminement aérien. On observe peu de transferts de technologie et au contraire une dépendance accrue aux biens et aux services en provenance des pays industrialisés. Le revenu des activités touristiques retourne dans de trop grandes proportions vers les pays riches et échappent aux populations locales.

Les principaux effets néfastes pour l’économie

  • les fuites de devises et de revenus, dues notamment à des importations de biens de consommation, d’équipement, de services et de technologie auprès des pays industrialisés, à la présence de capitaux étrangers, à l’importation de main-d’œuvre étrangère qualifiée, aux coûts de promotion et de commercialisation à l’étranger
  • le faible retour du revenu touristique dans le pays d’accueil : suivant les formes de tourisme, on estime que seuls 20 (croisières et tourisme « tout compris » à 50 % (tourisme individuel) du chiffre d’affaires généré par le tourisme revient dans les pays visités.
  • l’instabilité internationale des flux et des recettes touristiques : les variations conjoncturelles climatiques ou politiques influent lourdement sur les choix des touristes et par voie de conséquence sur l’économie des pays concernés. Le choix immense de destinations touristiques permet aux touristes de se reporter constamment et sans difficulté sur des destinations offrant des caractéristiques similaires.

2 Responses to “L’impact économique”


  1. 1 nzeza ndimbani justin 21 décembre 2010 à 7:06

    les pays du sud doivent chercher à devenir indépendants sur le plan économique..exigeons une coopération équitable nord-sud, au péril de nos vies si possible pour le bien être des générations à venir. justin

    • 2 elalaoui 13 novembre 2013 à 8:29

      il n’est peut être pas indispensable de mourir pour cette idée mais en tous cas, chacun peut faire quelque chose à sa mesure. Par exemple, réfléchir où l’on met les pieds en vacances, réfléchir à qui l’on donne son argent dans les pays du Sud. Réfléchir à la notion, très à la mode, de "acheter français"…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: